Digital et Luxe : un sujet très Gen Y ?

Digital Luxe MeetingLe mardi 10 mai se tenait une journée de conférences sur le luxe et le digital au Chalet du Lac dans le bois de Vincennes. Digital Luxe Meeting pour sa deuxième édition réunissait donc 400 experts, chefs d’entreprises, journalistes… autour de ce thème.

Si le monde du luxe a mis un peu de temps à s’approprier le digital et Internet, c’est désormais très rapidement qu’il investit dans ce domaine. La raison est double, d’une part certains acteurs ont compris tout l’intérêt du digital pour se développer et proposer un meilleur service, d’autre part le grand public et les clients s’en sont rapidement emparés pour diffuser leur vision du luxe et des marques. Digital Luxe Meeting apportait un éclairage sur ces problématiques très différentes.

La diversité des thèmes abordés montrait bien la complexité du sujet. Heureusement, dans les domaines les plus pointus, les intervenants expliquaient avec des mots simples leur travail et son importance pour une marque de luxe.

Voici une liste non exhaustive de ces sujets : les défis du e-commerce, les services à distance, le pouvoir de la vidéo, les datas pour des services toujours plus pointus, la révolution des influenceurs dans la mode, l’optimisation de ses sites et services sur Internet, l’impact du digital sur la réputation, la présentation de stratégies de commercialisation à l’aide du digital…

Les nouvelles générations : un défi pour le luxe à l’ère du numérique ?

Nicolas Chazaud - RichemDeux expressions revenaient presque dans toutes les conférences. Ce lien n’a pas été développé, mais on sentait bien que c’était un point très important pour la plupart des intervenants. Il s’agissait de la jeunesse et des générations Y et Z.

En effet, le comportement d’achat des jeunes reste assez insaisissable. Ils ne sont pas fidèles et représentent pourtant la prochaine génération de clients du luxe. Ne parlons pas de celles et ceux, parfois tout juste adolescents, qui ont une influence telle sur Internet, que les marques de mode doivent désormais composer avec eux. Ou encore des jeunes créateurs qui n’hésitent pas à casser les codes et frontières du secteur du luxe au grand dam de maisons plus vénérables…

Le luxe est donc en plein bouleversement. Il ne disparaîtra pas, mais comment les maisons et les marques s’adapteront-elles ?

Francois-Xavier Leroux